Sur la droite, en montant vers le vieux village, vous pouvez voir une enseigne de maréchal - ferrant datée de 1666.

Au vieux village, devant la chapelle, se trouvait la place centrale. C'est ici que les principaux artisans avaient leurs échoppes.
Il y avait un lavoir au pied des escaliers de la chapelle. A l'intérieur se réunissaient parfois les chefs de famille du mandement d'Anjou pour discuter des questions communautaires ou des décisions de leurs seigneurs successifs.
Anjou était effectivement un regroupement de plusieurs paroisses (Agnin, Anjou, Bougé, Sonnay). C'est aussi le long de cette rue que se tenait la foire annuelle du village, le lundi après le 11 novembre (foire dite de la Saint Martin).

L'aile Sud, qui comportait au moins dix fenêtres au rez-de-chaussée, était flanquée de deux grosses tours. Le sommet de la tourelle a été utilisé comme point de repère par le géomètre qui a établi le cadastre de 1806.
Sa base est sans doute le mur circulaire que l'on observe sur le terrain.
Louis XIII y logea en juillet 1629 et Charles IX y dîna le 15 août 1564, six jours après la signature de l'Edit de Roussillon qui fixa le premier jour de l'année au 1er janvier.

 

 

HAUT DE PAGE

CIRCUIT PROMENADE
Accueil
Sites amis
Partenaires
Nous contacter
ANJOU
Plan du Site
SITUATION
RETOUR

La place de la mairie

Le cimetière

Le presbytère

La poste

Les commerces

L'église

Le quartier des granges

La fontaine et le lavoir

La croix de mission

Le château de Bectoz

La chapelle Notre Dame de Pitié

Le chemin

Le hameau du chemin neuf

Le passage de la vielle cure

La montée du château

La motte castrale

La Tour

Les points de vue

Le chemin de la Feyta

Le sapin de la victoire

L'école

L'ancienne mairie

Notre Dame des Roches

La source du Bruchet

La bambouseraie

Le château de la Sablière

Le château Jourdan

RAIMON D'ANJOU